Sur la Ruta 40… destination Bariloche!

Nous vous avions laissés en bord de route dans un petit restaurant de Epuyen qui nous a offert son Wifi et sa terrasse ombragée pour laisser passer les heures les plus chaudes. Après une bonne séance d’école, on repart à 17h00 pour les derniers 40 km de l’étape. Longue, chaude et poussiéreuse!

Heureusement, à El Bolson, nous trouvons un agréable camping sous les pins. Ca sent les vacances et la grillade! Nous nous y posons 3 jours… C’est le temps nécessaire pour récupérer après 12 jours de vélo sans pause, pour faire la lessive, indispensable. C’est aussi ce qu’il nous faut pour visiter la ville et les environs, (on s’essaie même au « STOP ») et c’est la durée idéale pour se faire plein de copines argentines à l’aire de jeu du camping. Les parents ne sont pas en reste et se font chaleureusement invités par les voisins à un typique Asado à …. 23h30!! Du coup, le lendemain, on reporte le départ matinal!!!

On nous avait vivement déconseillé la ruta 40 entre El Bolson et Bariloche à cause du trafic routier. Mais, à part un sentier de randonnée impraticable avec nos montures, nous n’avons trouvé aucune alternative. Alors, nous nous lançons quand même!! Nous privilégions des départs matinaux pour éviter la chaleur, les camions et le vent…. Et c’est la solution idéale! Car en fait, la route nous enchante. C’est vrai que les camions et les bus roulent très vite mais, nous nous jetons sur les bas côtés en gravier dès que leur carrosserie apparaît dans les rétros. Le trafic est intense par moments mais aussi inexistants à d’autres. On profite alors à fond du paysage: des montagnes couvertes de pins et aux sommets acérés et arides, des lacs en enfilade aux eaux translucides. Les roches multicolores offrent des dégradés féeriques, la montagne aux 7 couleurs notamment (même si Héloïse n’en a compté que 6!).

Les montées sont très rudes mais nous atteignons nos campements relativement tôt. Alors, en bord de rivière ou de lac, on se repose, on fait école et on se régale de bonnes grillades! Pour goûter, on dévalise les petites épiceries de confitures maison à la framboise ou à la mûre. Nous ramenons souvent le pot vide au bout de 15 minutes, sous le regard effaré de la vendeuse!

A Villa Mascardi, le lago Guillermo nous offrira une belle pause avant Bariloche où nous nous essayons au canoë avec un bon vent de face!! Les vélos attirent toujours l’oeil et nous ne comptons plus les klaxons d’encouragement reçus depuis le début du voyage ni les vidéos sur lesquelles nous devons apparaître!!

A Bariloche, ce sont les retrouvailles tant attendues avec Papy Marc et Mamie Christine! Que d’émotions… et de discussions à rattraper. Nous découvrons ensemble les environs de cette ville touristique.

Bariloche est construite au bord de l’immense lac de Nahuel Huapi, parsemé d’ilôts plus ou moins grands. Dès que l’on gravit un petit « cerro », nous embrassons un panorama à 360 degrés! Sous le soleil ou dans la brume, à chaque météo, son atmosphère! Un cinq étoile quand même pour la vue de la station de ski du cerro Catedral. Ce sommet à 2800 mètres doit son nom à ses nombreux pitons rocheux rouges, hérissés comme autant de clochers d’église. Ses pentes sont vertigineuses.

Une crête rectiligne et dorée trace un cadre devant les eaux argentées du lac Nahuel Huapi. Au loin, le cerro Tronador, chilien et complètement enneigé, ne se découvrira pas. Mais, quel spectacle!

En bord de lac, nous randonnons dans d’immenses forêts de hêtres et d’arrayanes. Le vent s’est levé, les troncs se plient dangereusement au dessus de nous, le bois craque! On accélère le pas!

La célèbre route des 7 lacs nous amène au nord de miradors en miradors. Au détour de certaines petites baies, à Villa La Angostura, on se croirait presque dans les îles: les eaux turquoise sont tellement translucides que nous voyons l’ombre des bateaux dans le fond du lac. On dirait qu’ils volent!

Même si nos départs ne sont pas trop matinaux, nous sommes toujours en avance sur les Argentins et évitons ainsi les heures d’affluence. Surtout, nous inventons un itinéraire pour revenir sur Bariloche et nous perdons sur une piste de ripio, bien poussiéreuse, qui nous réserve encore une fois des paysages à couper le souffle et si surprenants dans ce coin-là. Alors que nous étions entourés de forêts verdoyantes, la végétation s’est maintenant raréfiée. Il ne reste que quelques touffes d’herbe et des fleurs jaunes étincelantes. Des falaises et des cheminées de fées ocres nous surplombent! On se retrouve au milieu de nulle part, dans un paysage de far west!

Le ciel est couvert mais en fin de journée, les rayons du soleil passent sous les nuages et embrasent la montagne! Nous resterons longtemps à admirer les jeux de lumières entre les formations rocheuses. Cette « vallée Enchantée » porte bien son nom!

Nos pérégrinations en voiture nous amènent aussi dans des faubourgs de Bariloche beaucoup moins touristiques et bien plus pauvres. Derrière la façade de vitrine et de ville entretenue, se cachent aussi la vraie vie et donc de nombreux bidonvilles…

Nous faisons découvrir les plaisirs du maté à Papy et Mamie, les asados argentins et les empanadas. Nous nous essayons à l’accrobranche et à l’escalade. Nous profitons du confort de la maison pour organiser des séances vidéos avec les écoles des filles. Merci aux enseignants pour leur réactivité et leur disponibilité. La présence de Papy et Mamie est l’occasion de bons moments de complicité et de rigolade autour de la couture enseignée par Mamie et de séances d’espagnol enseignées par les filles!!

L’heure des « au-revoir » arrive bien trop vite. Dur, dur de se quitter! Papy et Mamie continuent vers le Sud. Nous remontons vers le Nord. Mais, le programme des prochains jours est à inventer! Nous souhaitons en effet rejoindre le Nord rapidement pour éviter une zone désertique trop difficile pour nous. Les compagnies de bus ont été catégoriques, ils ne prendront pas les vélos. Il faut les emballer en carton et les envoyer à part. Ça ne nous enchante pas mais, on n’a pas envie de passer des heures à faire du stop . Alors, on recherche des cartons! Et en parallèle, nous essayons d’imaginer une autre solution… Suite au prochain épisode!!

10 réflexions sur “Sur la Ruta 40… destination Bariloche!

  1. Fanny 26 février 2020 / 03:38

    Merci ! !!!

  2. Famille Mercat 17 février 2020 / 16:38

    Superbes paysages ! Nous avons vu ces panoramas sous d’autres lumières plus hivernales. Que de souvenirs vous remuez en nous ! Bon courage à toute la famille. Profitez bien de chaque jour, ça passe tellement vite !

    • Fanny 26 février 2020 / 03:37

      Merci à vous pour votre message. Nous avons pensé à vous il y a quelques jours en dormant aux thermes de hualfin, avec la rivière en crue….à très bientôt !

  3. Seb M 12 février 2020 / 22:50

    Salut Damien,

    Bon courage à vous pour la prochaine étape ! On se régale de suivre vos aventures à travers des paysages aussi merveilleux. Vos filles sont très courageuses et vos visages respirent le bonheur. Merci pour le partage ! Un petit coucou des Corbières #Ushuaianature #Séquenceémotion

    Votre voyage m’inspire un titre de Georges Brassens :

    Heureux qui comme Ulysse
    A fait un beau voyage
    Heureux qui comme Ulysse
    A vu cent paysages
    Et puis a retrouvé
    Après maintes traversées
    Le pays des vertes allées

    Par un petit matin d’été
    Quand le soleil vous chante au cœur
    Qu’elle est belle la liberté, la liberté
    Quand on est mieux ici qu’ailleurs
    Quand un ami fait le bonheur
    Qu’elle est belle la liberté, la liberté….

    • Damien 14 février 2020 / 18:37

      Merci Seb !
      Ton message nous a fait très plaisir, et les filles sont bien fières que leur courage soit reconnu.

  4. Jean 10 février 2020 / 15:36

    Merci pour la poursuite de vos aventures ! C’est magnifique!!
    Bravo pour votre courage, votre ténacité et votre résistance!
    Des rencontres toujours exceptionnelles avec les personnes, les lieux et les éléments…
    Vous nous gâtez, merci!!

    • Fanny 26 février 2020 / 03:41

      Merci encore Jean!!! Chaque jour amène son lot de nouveautés et de surprises! On savoure!

  5. Janine BRIOL 10 février 2020 / 14:59

    hola,
    formidable, fantastique, fabuleux, merveilleux, magnifique, pharamineux…. et c’est peu dire!
    BRAVOSSSSS à vous, grands et moins grands!!!
    Amicalement
    Janine du Gers

    • Fanny 26 février 2020 / 03:39

      Merci beaucoup Janine pour tes encouragements si motivants!! A très bientôt.

  6. Sylvie et Firmin 9 février 2020 / 23:29

    On ne lasse pas bravo aux 3 générations !

Laisser un commentaire