Viva Espana!!

Jeudi 28 octobre 2021, Col de Condreu, 1010 m, Espagne
C’est l’automne dans la Garrotxa espagnole, l’air est doux, le ciel azur et le soleil au rendez-vous. Au programme, une boucle de 5 jours autour du lac de Susqueda et de la voie verte du Carrilet.

Nous dépassons le pittoresque village de Rupit avec ses maisons de pierres grises, ses remparts et sa cascade de plus de 100 mètres. Nous nous laissons griser par la descente sur une piste cimentée sous un sous-bois de chênes verts. Quelques trouées nous révèlent des falaises vertigineuses d’où nous observent les vautours pyrénéens. Deux étages de roches, l’une rouge sombre et l’autre ocre, à l’image du drapeau catalan, nous encerclent. Nous nous enfonçons toujours plus dans le maquis laissant derrière nous les derniers mas. Que c’est agréable de rouler sans effort, de se laisser descendre et de respirer à pleins poumons!

Aux abords du lac de barrage de la Susqueda, notre plan A tombe à l’eau. Le chemin par la rive droite est barré d’une grille cadenassée. Plan B: la rive gauche, en espérant qu’il y a bien un pont en aval. Après une reconnaissance rapide de Damien, nous nous élançons sur une belle piste à flanc de colline, surplombant la rivière. Au bout de quelques centaines de mètres, nous trouvons notre petit coin pour la nuit. IL fait froid ce soir. Les étoiles brillent au dessus de la tente. Nous écoutons le silence dans ce coin reculé de garrigue. Seuls nous parviennent les bruits de la nuit, celui des pierres qui roulent trahissant la présence invisible de quelques animaux nocturnes. C’est à la fois apaisant et inquiétant. Tout ce qu’on aime en bivouac!

Nous nous levons sous la brume qui serpente au dessus de l’eau. Nous reprenons la piste, cassante mais roulante, en pente douce, parfois vertigineuse au dessus de la rivière qui se tranforme peu à peu en lac.

Ici ou là, apparaissent les vestiges de la vie d’avant le barrage, des églises abandonnées au bord de l’eau, ou complètement immergées. Des travailleurs forestiers coupent des arbres, préparant aussi un petit feu pour la « parillada » de midi. L’air embaume à la fois le bois fraîchement coupé et la fumée âcre.

Nous dépassons le barrage et nous retrouvons rapidement au bord de la rivière. Une prairie providentielle ouvrant sur des rochers au bord de l’eau du Ter nous accueille pour la soirée et la nuit.

Pendant que Fanny va chercher de l’eau aux maisons voisines, les filles se fabriquent des baudriers avec des tendeurs, et deviennent des apprentis grimpeurs avec leur corde à sauter. Nous nous régalons d’une soupe et d’un plat de pâte à la tomate. Deux jours de descente, un régal! Ca va être dur quand il va falloir remonter.

Samedi 30 octobre, le temps est à la grisaille. Il bruine et nous roulons quelques kilomètres sous un fin crachin. Ca nous rappelle l’été en Irlande! Heureusement, sur le tandem, nous captons radio France Héloïse (nom trouvé par Manon et Lucie pour décrire leur bavarde de sœur) et motivés par ce dynamique monologue, nous rejoignons la voie verte du Carrilet (petit train en catalan) qui nous conduit rapidement à la petite ville d’Anglès. Ses abords sont peu attrayants, mais le centre ville est plus authentique avec ses ruelles et ses places pavées. Il est temps de goûter à la gastronomie catalane: porc grillé de la région, saucisse catalane, un repas bien protéiné et apprécié!

Nous traversons le Ter à la hauteur de Bonmanti et revenons sur nos pas pour boucler notre boucle. Nous découvrons une piste sous les arbres qui n’a rien à envier à la voie verte. Bordée de platanes et de peupliers flamboyants, elle serpente au coeur de jardins, de petits mas rustiques, de pâturages et de plantations de noisetiers. Bientôt, l’air s’emplit d’une odeur légère mais familière: des eucalyptus!! On se croirait au Chili, quelques mois auparavant. C’est dépaysant et grisant!

Des graines de fleurs épineuses s’accrochent à nos habits et Héloïse se transforme en gros hérisson! Après un détour sur une colline, une montée pour rien, quelques demi-tours, nous trouvons un champ de chêne vert prêt à nous accueillir pour la nuit. Nous montons la tente sur un lit de glands. Peut être pas très judicieux si on veut éviter les sangliers!! On pare la tente de gilets jaunes pour être bien visibles par les chasseurs à l’aube. L’éclairage de fin de journée enflamme le ciel et les arbres rougeoyants. La soirée est particulièrement douce, nous profitons longuement de la dernière journée un peu plus longue avant le changement d’heure! Les étoiles jouent à cache-cache avec les nuages, qui perdent rapidement la partie! Encore une fois, nous nous endormons dans un silence serein sous une voûte etoilée protectrice.

Finalement, sangliers et chasseurs nous auront laissés tranquilles! Nous savourons notre café au soleil. Les champs couverts de rosée matinale brillent de gouttelettes vacillantes dans la brise matinale. Nous adorons ce moment hors du temps avant le branle-bas de combat pour le pliage du camp et la remise en route.

Ce matin, nous sommes d’ailleurs particulièrement efficaces et partons avant 9h00. Le changement d’heure n’a pas que des inconvénients. A Amer, nous rejoignons la voie verte qui s’échappe loin de la route, dans les sous-bois. Elle est très bien aménagée avec des aires de pique-nique et de jeux dont raffolent les filles. Ca grimpe doucement mais sûrement! Et chargés, on sent bien le dénivelé! Certains filent loin devant quand d’autres peinent davantage. Heureusement, des brioches à la Massepan, sorte de pâte d’amande sucrée et beurrée, redonnent de l’énergie aux retardataires.

A midi, on se trouve une table et une fontaine pour se rafraîchir et se laver un peu, avant de continuer la route direction le col, où nous rencontrons Rosa, fan de voyage et en charge de la radio libre d’Olot. Après une chouette discussion, nous descendons au village de San Esteve d’en Bas. Nous nous arrêtons avant l’ultime montée de notre parcours, près de La Font Del Gat, petite source locale, qui voit défiler marcheurs, cyclistes et locaux pour leur promenade dominicale. Nous montons la tente tardivement pour rester discrets. Tout est humide ce soir, la tente, les duvets, nos habits. Mais nous nous endormons vite. C’est Halloween, mais bizarrement, personne ne viendra toquer à notre tente!

Réveil aux aurores, pliage du camp avant la pluie annoncée en milieu de matinée. Nous sommes encore plus efficaces qu’hier. Chacun sa motivation: les filles ont hâte de monter pour donner nos dernières carottes à l’âne au col où est garée la voiture, les parents salivent en pensant au restaurant du même col! Finalement, c’est le brouillard qui nous enveloppe. En quelques jours, la forêt a déjà complètement changé. Quand la brume se lève, c’est un feu d’artifice de couleurs. Un coup de vent, et c’est une pluie végétale et multicolore qui recouvre la chaussée. Nous grimpons sur une pente régulière, dans l’effort et la bonne humeur. Les filles donnent un rythme soutenu au peloton! Le tandem suit quelques centaines de mètres derrière.

Derniers lacets, dernier kilomètre plus pentu et c’est le col, l’âne et le restaurant! Et tout ça sans une goutte de pluie. Mais nous sentons que nous sommes en altitude! Il fait bien froid! Nous sommes tous fiers et contents de cette dernière belle montée et de cette boucle sauvage et authentique en Catalogne. 5 jours de dépaysement total! A refaire très bientôt.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

18 réflexions sur “Viva Espana!!

  1. Anonyme 9 novembre 2021 / 19:27

    quelle joie de vous lire à nouveau, et bravo

  2. Duclercq 9 novembre 2021 / 17:12

    Toujours sympa de suivre vos déplacements même si ceux ci sont moins exotiques.
    En tout cas vous y trouvez toujours autant de plaisir !
    Bises à la famille
    Firmin et sylvie

  3. Antoine et Edwige 8 novembre 2021 / 10:27

    Mais d’où vous vient cette soif d’aventures. En tout cas les enfants apprécient ! et nous de loin !… des « montagnes » du Haut Beaujolais !
    Merci à vous pour ce petit moment de fraîcheur.
    Bisous.
    Antoine et Edwige

  4. Fanny 7 novembre 2021 / 22:24

    Thank you so much for your message. So happy to hear from you. We hope everything is fine in cobquecura. We send you big hugs, too. The girls ask about Dakota ! Take care. Greetings to both of you.

  5. Elisabeth 7 novembre 2021 / 21:35

    génial de vous lire à nouveau
    merci pour votre partage !!

    • Fanny 7 novembre 2021 / 22:29

      Merci beaucoup pour votre message! Ça me fait plaisir de vous lire. J’espère que tout va bien pour Léonie.

  6. Anonyme 7 novembre 2021 / 12:17

    Génial!
    Que c’est beau…..
    Stef

    • Fanny 7 novembre 2021 / 22:25

      Merci. Quelques volcans ici aussi mais bien moins actifs!!!

  7. Marc et Christine 7 novembre 2021 / 09:24

    Quel plaisir de reprendre la route avec vous et de découvrir des paysages toujours plus beaux.
    Vos sourires percent la brume et font chaud au cœur.
    Merci

    • Fanny 7 novembre 2021 / 22:29

      Merci. Plein de bises

  8. Anonyme 6 novembre 2021 / 18:52

    Et pas de champignons?

    • Fanny 7 novembre 2021 / 22:30

      Que des faux cèpes ! Mais il nous sûrement manqué ton œil expert!!

  9. Mathieu 6 novembre 2021 / 17:00

    Hello l’Âne futé,
    Votre blog n a pas pris une ride! Bravo de l avoir enrichi d une nouvelle aventure. Je ne connaissais pas ce coin mais la prose de Fanny et la qualité des photos donnent envie d y être et de vous suivre. Bravo d avoir campe pendant tout le parcours aussi; Vous avez gagne un Menu Bici 😉 En tout cas, cela nous a permis de pédaler virtuellement avec vous : ça fait pas mal aux jambes et ça fait du bien a l esprit!…merci.

    • Fanny 7 novembre 2021 / 22:20

      Merci Mathieu! On s’est régalé de bivouaquer en effet. Le menu bici de ce resto n’a pas trop inspiré les filles! Mais on a trouvé notre bonheur dans le village voisin. Bises

  10. Anonyme 6 novembre 2021 / 12:32

    Hi everyone!!! So happy to see you on the road again. It looks like you had a wonderful time. Thank you for sharing your adventures. Give a big hug to the girls !!!
    greetings to all.
    Paola and Renzo Cobquecura/Chile

    • Janine BRIOL 6 novembre 2021 / 14:38

      Toujours aussi formidables!!!
      biz
      Janie et Pat

      • Fanny 7 novembre 2021 / 22:27

        Merci beaucoup. Bises à vous deux.

    • Fanny 7 novembre 2021 / 22:26

      Thank you so much for your message. So happy to hear from you. We hope everything is fine in cobquecura. We send you big hugs, too. The girls ask about Dakota ! Take care. Greetings to both of you.

Laisser un commentaire